Les français sont de plus en plus accros aux jeux d’argent

Les jeux de hasard ont le vent en poupe en France:

Les français accros aux jeux de grattageQuelque soit leur profession, leur statut social ou encore leur sexe, les français sont de plus en plus nombreux à croire que la chance est au bout des doigts.
Il faut dire que les jeux de hasard de prédilection des français sont les jeux de grattage car ils misent chaque année de plus en plus d’argent avec un budget conséquent.
Même si les jeux à gratter au prix de 2 euros ont la côte il faut dire que les français se laissent de plus en plus séduire par des tickets à gratter au prix de 5 euros dont le fameux jeu à gratter Ticket Cash qui est la vache à lait de l’entreprise publique la FDJ ainsi que les cartes à gratter éphémères.
La loterie n’est pas en reste puisque le loto et l’euro millions ont aussi la côte et encore plus le jour d’un vendredi 13 où la FDJ multiplie par 5 ses ventes par rapport à des journées habituelles.
A noter que plus d’un Français sur deux (56,2%) a joué en 2014.

Des joueurs de plus en plus réguliers :

Selon l’ODJ l’ Observatoire des Jeux qui a effectué une étude à ce sujet qui confirme la tendance des français qui trouvent de plus en plus d’engouement à investir sur les jeux d’argent de la FDJ qui chaque année augmente son chiffre d’affaires.
En 2010, le pourcentage de français qui ont tenté leur chance sur les jeux de loterie étaient de 46,4% contre 56,5% en 2014.
Les parieurs misent de petites sommes mais régulièrement tout au long des semaines et représentent 31,5% en 2014 contre 22,4% en 2010.
Tous les milieux sociaux professionnels sont concernés même si il faut mentionner que les employés et les ouvriers misent plus que les cadres ou les professions libérales.
Elle est également un peu plus forte chez « les femmes (+11%) et les personnes les plus jeunes et les plus âgées (+12,4% pour les 15-17 ans, +11,5% pour les 45-75 ans) ».

Les mises augmentent de plus en plus :

Les Français parient peu mais d’avantage.
Les joueurs dépensant dans l’année moins de 500 euros décroit de 90,1% à 80,9% et celle de ceux qui dépensent plus de 1.500 euros passe de 1,8% à 7,2%.
Encore un fait marquant à noter que les mineurs et ce malgré l’interdiction de la loi française jouent aux jeux de grattage et sont près d’un jeune sur trois à tenter leur chance de faire fortune.

Chaque thème attire son public :

En effet, les femmes s’aventureraient sur les jeux de grattage (54,9%) où les règles sont simples à comprendre et ne nécessitent aucune connaissance intellectuelle pour y participer, les étudiants les paris sportifs (26,5%) et des jeux de casino (roulette, baccarat craps, blackjack) ou le poker (respectivement 17,8% et 13,8%).
Les ouvriers quant à eux se laissent séduire par les courses hippiques et les employés préfèrent aussi les jeux de grattage.
Enfin, nous noterons que les dirigeants d’entreprises quant à eux s’orientent sur les jeux de casino et sont amateurs de jeux de tables comme le poker ou la roulette.

Share This: